Panser ou repenser le coaching? la destruction de l’humain

  1. Table des matières

Table des matières

PREFACE.. 1

Devant la parole. 4

1      Du bon usage de cet ouvrage. 5

2      Prologue. 8

3      Voir loin pour mieux piloter 11

4      Panorama de la situation. 12

4.1      Coaching ? de quoi parle-t-on ?. 12

4.2      Pour situer le contexte. 14

4.3      Un peu de vocabulaire. 15

5      État des lieux : Les questions forcloses. 18

5.1      Position de la question. 18

5.2      Les aveuglements fondamentaux. 19

5.3      Impensés, incantations et slogans. 20

5.4      Les paradigmes implicites. 24

5.4.1    Modèle ? Mais de quoi ?. 24

5.4.2    La métaphore de l’ordinateur 25

5.4.3    La métaphore de l’automate. 27

5.5      Les quatre dénis. 28

5.5.1    Présentation de la question. 28

5.5.2    Le déni idéologique : le fond diffus des pratiques. 29

5.5.3    Le déni ontologique : la question de la personne… 30

5.5.4    Le déni psychologique : subjectivité et intersubjectivité. 31

5.5.5    Le déni sociologique : collectif et institution. 33

5.6      La destruction de l’humain. 33

6      Écosystèmes de l’accompagnement 36

6.1      Introduction. 36

6.2      Au commencement la vie : autonomie et énaction. 37

6.3      Connaître c’est incorporer des schèmes moteurs : tout est geste. 40

6.4      Le travail incarné : 42

6.4.1    Une anthropologie du travail : Karl Marx. 42

6.4.2    Une anthropologie du travail : Simone Weil 45

6.5      Le langage :  une pratique sociale. 49

6.6      Autonomie : du chaos à l’ordre vivant 51

6.6.1    L’auto-institution : vers la démocratie. 51

6.6.2    L’aliénation institutionnelle et sociale. 57

6.7      La question du collectif 58

6.8      Où en sommes-nous ?. 61

7      Fonder le coaching. 63

7.1      Prise de vue. 63

7.1.1    La question de l’accompagnement 63

7.1.2    Le coach : un expert de la rencontre. 65

7.2      De quelques observations. 67

7.2.1    Première vignette : 67

7.2.2    Seconde vignette : 68

7.2.3    Troisième vignette : 69

7.2.4    Mise en perspective des vignettes cliniques. 69

8      Le coaching de la personne. 71

8.1      Pour introduire le coaching de la personne. 71

8.2      Une ontologie « humaine » à la hauteur des enjeux. 72

8.2.1    L’ontologie originaire. 72

8.2.2    Comprendre et sentir : la stimmung. 75

8.2.3    Une topologie de l’Être. 76

8.3      Réenchanter la pratique. 80

8.3.1    Situer le coaching de la personne. 80

8.3.2    Coacher, c’est rencontrer ! 81

8.4      Se disposer à la rencontre. 86

8.4.1    Prise de vue. 87

8.4.2    Au commencement l’écoute. 88

8.4.2.1      Écouter pour entendre. 89

8.4.2.2      De l’écoute à l’intuition comme manifestation de la rencontre. 93

8.4.2.3      Le silence : fondement de toute possibilité de rencontre. 95

8.4.3    Faire place à l’autre : déblayer pour écouter 96

8.4.3.1      Prise de vue. 96

8.4.3.2      Le niveau de l’énoncé : et le langage dans tout ça ?. 99

8.4.3.3      Le niveau de l’énonciation. 101

8.4.4    Le niveau de la vie : l’incarnation. 106

8.4.4.1      Ecouter, c’est aussi observer. 106

8.4.4.2      Mobiliser pour observer et comprendre. 107

8.5      Alors quel coaching pour la personne ?. 108

9      Le coaching d’équipe. 110

9.1      Pour introduire le coaching d’équipe. 110

9.2      Dynamique des groupes et des équipes. 111

9.2.1    Situer la dynamique des équipes. 111

9.2.2    Comprendre la dynamique des groupes. 112

9.2.3     Le pont aux ânes de l’intelligence collective : l’illusion groupale. 112

9.2.4     Bion et les petits groupes : 113

9.3      Réenchanter la pratique. 115

9.3.1    Les bases du coaching d’équipe. 115

9.3.2    Observation des équipes. 117

10   Le coaching d’organisation. 120

10.1        Pour introduire le coaching d’organisation. 120

10.2        L’organisation : histoire et fonctions d’un concept 121

10.3        L’organisation selon Eugène Enriquez : les instances. 123

10.3.1    Enjeux et typologie des organisations chez E. Enriquez. 123

10.3.2    Le réseau des instances. 124

10.3.3    Les différentes instances. 125

10.3.3.1         L’instance mythique : 125

10.3.3.2         L’instance sociale historique : 125

10.3.3.3         L’instance institutionnelle : 125

10.3.3.4         L’instance structurelle : 126

10.3.3.5         L’instance groupale : 126

10.3.3.6         L’instance individuelle : 126

10.3.3.7         L’instance pulsionnelle : 127

10.4        Réenchanter la pratique. 127

10.4.1    Une démarche progressive, itérative, collective. 127

10.4.2    Penser le coaching d’organisation : les niveaux de travail 129

10.4.3    Principes, démarche et dispositifs. 130

11   Quelques appuis à la pratique. 132

11.1        Un paradigme adéquat : la clinique de l’activité. 132

11.2        Statut et lectures du corps. 136

11.3        La pensée scénique d’Ophélia Avron. 138

11.4        Les médiations. 140

11.4.1    Médiations et dispositifs de médiation. 140

11.4.2    Les médiations artistiques. 143

11.4.2.1         L’œuvre comme éthique. 143

11.4.2.2         « Existence, crise et création ». 144

11.4.2.3         La Gestaltung : de la pulsion à l’expression. 146

11.4.2.4         Médiation du corps vivant. 149

11.4.3    Les médiations analysantes. 150

11.4.4    La médiation par le cheval : l’equicoaching. 151

12   Réinventer la formation : apprendre par l’épreuve. 160

13   And so what?. 166

14   ANNEXES. 168

Le Basho du néant absolu lieu originaire de toute manifestation. 168

Les différents types de caractère chez Lowen. 169

Biographies. 173

Bibliographie. 182

INDEX.. 184

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.