« Les hommes sont lourds » (Céline)

“Voici que les hommes s'échangent maintenant les mots comme des idoles invisibles, ne s'en forgeant plus qu'une monnaie : nous finirons un jour muets à force de communiquer; nous deviendrons enfin égaux aux animaux, car les animaux n'ont jamais parlé mais toujours communiqué très très bien. Il n'y a que le mystère de parler qui …

Lire la suite de « Les hommes sont lourds » (Céline)

Plus qu’un séminaire, une aventure

Beau comme la rencontre inopinée sur un parquet de dance d'un cheval et d'une boite à violon! “Je me dis quelque fois que nous profanons la vie : à force de voir les choses nous ne les regardons plus. Nous ne leur apportons que des sens émoussés. Nous ne sentons plus, nous sommes blasés...Et quand …

Lire la suite de Plus qu’un séminaire, une aventure

Coaching et « philosophie du langage ordinaire »

Langage et indicible - le geste et le souffle - Fabienne Verdier " Des hindous avaient amené un éléphant ; ils l'exhibèrent dans une maison obscure. Plusieurs personnes entrèrent, une par une, dans le noir, afin de le voir. Ne pouvant le voir des yeux, ils le tâtèrent de la main. L'un posa la main …

Lire la suite de Coaching et « philosophie du langage ordinaire »

Misère de la pyramide de Maslow…et déracinement

Ce n’est rien de dire que la pyramide de Maslow fait recette. La fascination pour les structures, pyramidales en particulier, une simplicité déconcertante non questionnée donne l’impression que l’on comprend quelque chose à l’homme, à la motivation de l’homme, à la ressource humaine, à l’homme comme ressource. Voilà une litanie, un glissement qui va nous …

Lire la suite de Misère de la pyramide de Maslow…et déracinement

La barbarie ou la modernité en question

Le texte ci-dessous est un abstract circonstancié du livre  de Michel Henry. Ce résumé est tiré, sans modification, du site consacré au philosophe: https://www.michelhenry.org/ "Notre monde ne va pas bien et cet essai brillant et passionné, destiné à un large public, a, hélas, encore gagné en actualité. Dès sa publication, alors que de leur côté …

Lire la suite de La barbarie ou la modernité en question

De Marx à Simone Weil, de l’homme total au travail spirituel

« Philosopher n’est qu’une autre façon d’avoir peur et ne porte guère qu’aux lâches simulacres » , nous dit Céline ce grand expert en derniers hommes. Il est vrai que les philosophes ont souvent une fâcheuse tendance à éviter de mettre leur pensée à l’épreuve. Donner des leçons et se retrancher derrière la pureté du concept, voilà bien …

Lire la suite de De Marx à Simone Weil, de l’homme total au travail spirituel

Bonheur, bien être, intelligence collective: de l’illusion à l’idéologie

Du bonheur et de l’entreprise : En 563 avant Jésus Christ naquit, au Népal, le Prince Siddhârta. Son père, le roi Shuddhodana et sa mère, la reine Maya eurent à cœur de le préserver du spectacle de la souffrance. Il vécut tenu éloigné de tout contact  avec le spectacle des vicissitudes de la vie, dans un  …

Lire la suite de Bonheur, bien être, intelligence collective: de l’illusion à l’idéologie

Coaching,éthique et clinique de l’activité: du « JE » au « NOUS »..

Éthique, déontologie, morale, la valse du signifiant nous égare. Il y va de l’éthique comme du temps pour Saint Augustin, chacun croit savoir ce que c’est, mais dès qu’il s’agit de s’expliquer la confusion arrive. Même dans le monde académique les positions sont contrastées, voire antagonistes. Cela ne facilite pas le débat. Aussi essaierons-nous de …

Lire la suite de Coaching,éthique et clinique de l’activité: du « JE » au « NOUS »..

Eloge passionné de la mediocrité

La voie du Bouddha est  appelée la voie du milieu. Apres une jeunesse privilégiée et protégée, dans l’illusion d’un plaisir sans fin,  d’une promesse de  bonheur éternel et absolu possible,  rapidement démentis par la réalité de la  la vie, après une période de  lourdes et  sévères mortifications,  qui l’ont conduit au bord de la mort, …

Lire la suite de Eloge passionné de la mediocrité

Coaching : et si les entreprises n’avaient pas réellement envie de changer ?

  « Confucius resta cloîtré chez lui trois mois durant. Puis il retourna près de Lao Tseu : « ça y est, j’ai trouvé, dit-il au Maître. Cela faisait longtemps que je résistais à la transformation ! Et, dire que je voulais transformer les autres ! – Cette fois, tu y es dit Lao Tseu » Tchouang Tseu[1] Voici quelques mois un …

Lire la suite de Coaching : et si les entreprises n’avaient pas réellement envie de changer ?