Un contre poison: visages de la démocratie dans la Grèce du IVème siècle

Vincent Lindon, dans sa vidéo recueillie par Mediapart, pose la question du fondement d’une véritable démocratie.

La faillite de l’oligarchie, son incapacité à penser les enjeux collectifs autrement qu’à l’aune de ses propres intérêts soutenus par ses aveuglements idéologiques, ses engluements technocratiques et bureaucratiques, ses impuissances et ses mensonges, ses rhétoriques creuses, montre qu’il est temps de repenser la politique, ou plutôt le politique et de redonner à tous les citoyens un contrôle sur les grands choix.

Un peuple a osé la démocratie: la Grèce di IVème siècle, le siècle de Périclès et de la grandeur d’Athènes. L’expérience n’a conduit ni au déclin ni au chaos mais, au contraire, à l’acmé des arts et de la pensée. Que la philosophie et la démocratie émergent en même temps n’est pas un hasard!

Il n’est pas question bien sur d’hypostasier un modèle contextualisé mais l’expérience a clairement montré ses conditions de possibilité et l’opérationnalité d’un contrôle directe et sans État, des décisions collectives par le peuple lui même. Ainsi, plus besoin d’incantation spécieuse à l’Union Nationale qui devient par définition la réalité politique.

Il est temps de saisir l’opportunité de cette crise pour fonder les bases d’un nouveau contrat social. Ce n’est pas gagné d’avance mais ça vaut le coup d’essayer! L’histoire procède par saut. c’est bien ce que nous montre l’expérience grecque. Même s’il est possible de repérer ici ou là, des germes de ce que sera la constitution athénienne, même si elle surgit à partir d’un paysage tout juste esquissé, elle se cristallise dans une forme complétement nouvelle dont il est intéressant pour notre propos de décrire les principes

  • L’ecclésia :
    • L’assemblée qui rassemble tous les citoyens. Elle vote les lois à main levée avec majorité simple
    • N’importe quel citoyen peut prendre la parole, proposer une loi, un amendement ou une motion.
    • Une fois voté la loi est exposée sur l’agora cette place publique centre de gravité politique, commercial, religieux de la ville
  • La boulée ou conseil des 500 (”le meilleur garant de la démocratie”)
    • Son travail est de recueillir les propositions de loi des citoyens puis de les présenter à l’ecclésia
    • Les membres sont tirés au sort parmi les citoyens volontaires âgés de plus de 30 ans
    • On ne peut être Bouletteux que deux fois non consécutifs
    • La boulée siège de façon permanente
    • La présidence, la coordination du travail est assurée par alternance par chacune des tribus
  • Les magistrats
    • La république se dote d’environ 700 magistrats choisis par élection ou tirage au sort
    • Le mandat est en général d’un an
    • Ils gèrent les affaires courantes, veillent à l’application des lois
    • Les décisions sont collégiales
    • Ils sont contrôlés en fin de mandat
    • Avant d’être investis, une commission de contrôle vérifie leur compétence et leur statut juridique
  • L’héliée :
    • Tribunal populaire constitué de 6000 citoyens tirés au sort chaque année
    • Il peut être saisi par n’importe quel citoyen
    • Chaque procès est jugé par des tribunaux tirés au sort parmi les héliastes
    • Les sentences sont immédiatement exécutées

Tout cela délimite les contours d’une démocratie directe :
Il n’y a pas d’état et pas d’appareil d’état
Les citoyens décident de leurs propres règle (l’instituant l’emporte sur institué)

Ainsi :

  • C’est le peuple qui gouverne, pas ses représentants
  • C’est le peuple qui gouverne, pas les experts
  • C’est la communauté qui gouverne pas l’état
  • L’institution peut être collectivement remise en cause à tout moment
  • La démocratie est, donc, un système politique qui présuppose l’autonomie des citoyens (autos Nomos : qui décide de ses propre règles)

Les grecs ne nient pas la nécessité d’avoir recours à des compétences particulières mais les comités sont révocables à tout moment, ni celle de s’appuyer sur un peuple responsable : c’est le sens de l’importance primordiale qu’ils attachent à l’éducation : “Paideia” qui est éducation à la citoyenneté ( et pas préparation à la production ou à la consommation), à la culture (Le théâtre).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.