Pourquoi le corps en (equi)coaching? une question moins simple qu’il n’y parait

Je commence toujours tous mes séminaires par 30 à 40 mn de travail corporel.

Certes jouer avec les chevaux nécessite une mise en condition dont il faut impérativement tenir compte mais là n’est pas le plus important.

Je me laisse dire souvent, et c’est un contre sens, qu’il s’agit de retrouver son corps. Il suffit de faire attention aux mots pour voir que le contexte de cette phrase implique qu’on l’ait quitté, ce corps ! Et voilà le retour du dualisme Cartésien, la substance pensante et la substance étendue !

On ferait peu ou prou la même analyse avec le parallélisme Spinozien qui présuppose deux attributs à la substance faisant, certes, ainsi l’économie de la glande pinéale !

Bon, mais comme je suis toujours ce corps, il semblerait que je n’ai guère le choix. Alors qu’est ce qui est en jeu dans ces exercices?.

L’analyse de la cuirasse caractérielle initiée par Reich puis complétée et simplifiée par Lowen offre une piste plus intéressante : le corps donne à voir son histoire dans une perspective énergétique unifiante.

C’est un travail que je ne dédaigne pas, il me donne des indications précieuses en arrière-plan mais il est impossible à développer, sauf exception et ça m’est arrivé, dans le cadre restreint du coaching.

Alors que puis-je attendre de ce travail. Beaucoup de choses mais je vais retenir les trois ou quatre plus simples (quoique !) .

 Il n’est pas innocent que je puise, souvent mais pas que…, mes exercices dans les pratiques de la bio énergie, celles de l’Aïkido et du Buto.

  1. L’épreuve du corps permet à chacun de sentir (le mot est important) ou de ne pas sentir d’ailleurs, ce qui se passe ici et maintenant  et qui donne des indications sur mon rapport au monde (disposition et tonalité de base chez Heidegger)
  2. L’approche bio énergétique (sans travailler l’analyse caractérielle) met le corps en tension et amplifie la sensation rendant plus évidente la lecture de cette « disposition » (qui représente mon rapport global à un réel qu’il unifie comme mon monde). Ce n’est pas rien d’en faire l’expérience !
  3. L’Aïkido, outre les exercices énergétiques qu’il propose, me sert à faire l’épreuve du rapport à l’autre. Il est facile par des exercices appropriés de travailler la neutralité stricte, la non-intentionnalité, la disponibilité …Si nécessaires en particulier aux coachs pour sortir des grilles de lectures et autres processus leurrant. Tout mouvement parasite, et ce mouvement même renseigne sur l’enjeu, introduit un déséquilibre que le partenaire peut mettre à profit. Belle leçon.
  4. Les exercices de Buto visent à expérimenter la spontanéité dans la situation par l’émergence d’un rythme à la fois gestuel, énergétique et respiratoire. Sacré chantier.

Vous trouverez dans mon ouvrage (Lemaire, 2015) quelques exemples d’exercices

Bientôt l’occasion expérimenter :

 Week end « développement personnel par l’equicoaching » 10 et 11 aout 2019

Pour aller plus loin :

Bien sûr, je fais référence ici à des disciplines « exotiques » dont les mal intentionnés obnubilés par une idée fausse de la science pourraient faire le procès en illégitimité.

J’invite ceux-là à sortir de la vision simpliste des neuro sciences spectacles (votre fille est amoureuse à cause de la dopamine)  pour s’intéresser aux travaux sur l’enaction (en particulier) du regretté Francisco Varela . Avant vous aurez eu peut-être eu envie d’explorer les différentes théorie de l’esprit. Les fausses évidences tombent pour peu qu’on y regarde de près

Je les invite à découvrir aussi, le travail trop méconnu du Jésuite Marcel Jousse, qui, avant Varela, met la boucle sensori motrice (par le mécanisme du » mimisme ») au cœur du processus de connaissance.

Petite bibliographie pour les curieux (mais un coach qui n’est pas curieux est un coach mort)

Jousse M (réed 2008) Anthropologie du geste, Gallimard

Lowen A (réed. 2015) L’analyse bio énergétique, Enrick B. editions

Reich W (1976) l’analyse caractérielle, Payot

Varela F et al.(réed2017), l’inscription corporelle de l’esprit, Points

Varela F (nouv ed 1996) invitation aux sciences cognitives, Seuil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.